Vous êtes jeune et vous avez besoin d’aide, quels sont vos interlocuteurs ?

Les missions locales

Les Missions Locales ont pour objectif d’accueillir, d’informer, d’orienter et d’accompagner les jeunes de 16 à 25 ans en construisant avec eux leur parcours personnalisé vers l’emploi avec la mobilisation des partenaires locaux (centres de formation, associations, etc), des entreprises, des collectivités et de l’État.

Les Missions Locales apportent un appui aux jeunes dans leur recherche d’emploi ainsi que dans leurs démarches :

  • d’orientation
  • d’accès à la formation
  • au logement
  • à la mobilité, à la santé
  • aux droits et à la citoyenneté

Les Missions Locales proposent :

De construire votre projet avec un conseiller

  • un accompagnement personnalisé
  • la découverte des métiers, stages, enquêtes professionnelles…
  • des ateliers découverte métiers
  • une orientation vers des actions permettant de construire son projet

De rechercher une formation avec un conseiller

  • des entretiens réguliers pour vous aider dans vos recherches
  • une orientation vers les centres de formation
  • un accompagnement permettant de vous aider pour vos démarches administratives
  • des aides à la mobilité

De trouver un emploi avec un conseiller

  • des ateliers pour préparer vos entretiens de recrutement
  • une aide pour travailler votre CV et votre lettre de motivation
  • des contacts avec des professionnels
  • des offres d’emploi
  • un accompagnement dans l’emploi

Consultez le site internet de la mission locale sud nivernais https://missionslocales-bfc.fr/mission-locale-nevers/

Consultez le site internet de la mission locale du Nivernais Morvan https://www.mission-locale.fr/annuaire/agence/mission-locale-nivernais-morvan

Consultez le site internet de la mission locale Bourgogne Nivernaise https://missionslocales-bfc.fr/mission-locale-bourgogne-nivernaise/la-mission-locale/qui-sommes-nous/

Le Bureau Information et Jeunesse (BIJ)

Le Bureau information jeunesse (BIJ) est ouvert à tous, gratuitement, sans limite d’âge, sur un principe d’anonymat et de non-discrimination selon les principes de la Charte Information Jeunesse. Le BIJ est un lieu d’apprentissage de la citoyenneté et de découverte de l’autonomie.


Un service d’information dans tous les secteurs de la vie quotidienne :

Le BIJ propose une documentation riche, sur tous types de supports, actualisée, vérifiée et présentée de façon adaptée au public jeune. Il est animé par des professionnels qui peuvent accompagner les jeunes dans leurs recherches d’information, tout en offrant la possibilité à ceux qui le souhaitent de faire leurs recherches de façon entièrement autonome.

Un espace de service et d’aide aux démarches :

  • Écrivain public (aide à la rédaction de CV, de lettres de motivation, aide pour remplir les dossiers administratifs)
  • Espace Internet (utilisation gratuite pour rechercher un emploi, s’informer, consulter ses mails et accompagnement dans l’utilisation de l’outil si nécessaire)

Des animations collectives :

  • Mise en place d’ ateliers collectifs auprès de groupes de jeunes sur des thématiques de citoyenneté et de prévention santé : Internet et risques des réseaux sociaux, harcèlement entre pairs, addictions, vie affective et sexuelle, risques auditifs…
  • Intervention directement dans les établissements scolaires et autres structures.

Un Point d’accueil et d’écoute jeunes (PAEJ) :

Conflits familiaux, mal-être, échec-scolaire, conduites à risques, violences, rupture…

Consultez le site internet du BIJ https://www.jeunes-bfc.fr/

Les centres sociaux du département

Les centres sociaux sont implantés au cœur des quartiers, dans les villes et en milieu rural. Ils sont des équipements polyvalents ouverts à tous les habitants, où chacun peut y trouver des activités et des services dans les domaines les plus variés : culture, insertion, loisirs, logement, garde d’enfants, etc

Qui vient dans un centre social et socioculturel ?

Tout le monde. Sans distinction d’âge, d’appartenance ethnique, religieuse ou culturelle, ni de situation sociale. Cependant, certains centres, selon leur implantation, sont parfois amenés à considérer certains groupes comme prioritaires, parce que plus fragiles, plus démunis, plus menacés : familles monoparentales, personnes âgées, adolescents ou jeunes en difficulté, chômeurs, immigrés. Mais les centres sociaux refusent fortement de devenir des ghettos pour publics en difficulté. On y parle d’abord épanouissement, promotion, citoyenneté. Les portes du centre social sont si souvent ouvertes et pour des causes si diverses (culturelles, ludiques…) que les personnes se sentent préservées dans leur dignité.

 

Que trouve-t-on dans un centre social et socioculturel ?

De tout. Et cela dépend surtout des caractéristiques de son territoire et des aspirations et initiatives des habitants. Depuis le groupe de scrabble, jusqu’à l’atelier d’insertion qui a généré plusieurs emplois, en passant par les femmes-relais, l’atelier théâtre ou vidéo, l’alphabétisation, les cours de cuisine, l’accès au multimédia, le centre de loisirs sans hébergement, le foyer des jeunes, un atelier de création-couture, un service de proximité, une halte-garderie, la rédaction du journal du quartier, etc.

ℹ Plus d’infos : https://federation58.centres-sociaux.fr/

Les bourses

Bourse d’études, accompagnement et suivi personnalisés, soutien à l’installation…

Le Conseil départemental propose un dispositif d’aides pour accompagner les jeunes dans leur formation de médecin, d’ergothérapeute…en contrepartie d’un engagement d’exercice de la médecine dans la Nièvre → Les aides aux études (para)médicales.

ℹ Pour tout savoir sur les autres bourses et aides financières quand on est étudiant https://www.etudiant.gouv.fr/fr/vos-aides-financieres-1896

Les aides

Des aides existent pour les jeunes qui rencontrent des difficultés d’hébergement ou se retrouvent sans ressources.
N’hésitez pas à prendre contact pour obtenir des informations sur les dispositifs qui existent ou une aide en urgence.

Vous avez entre 18 et 25 ans ? Vous avez peut-être droit au RSA Jeune

Quelles conditions ?
Le RSA Jeune est ouvert aux jeunes ayant au moins un enfant à charge né ou à naître ; ou s’ils justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle (ayant travaillé au moins 3 214 heures sur 3 ans soit 2 ans à temps plein dans les 3 dernières années précédant la demande).

Quel montant ?
Le montant du RSA Jeune est établi sur les mêmes bases que le RSA. Il est donc calculé en fonction des revenus et de la situation familiale.
ex : un jeune de moins de 25 ans sans activité et sans autre ressource ayant travaillé 2 ans et épuisé ses droits à l’allocation chômage percevra une allocation de 460 euros par mois.

Où faire une demande RSA et se renseigner ?
Les services de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), ceux de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), des Centres Communaux d’Actions Sociales (CCAS) ainsi que les professionnels des 11 Sites d’Action Médico-Sociale (SAMS) du Conseil départemental de la Nièvre sont à votre disposition pour retirer un formulaire de demande de RSA et vous accompagner pour le compléter.
Trouvers son SAMS le plus proche sur la page Vos interlocuteurs près de chez vous.
Vous pouvez également faire un test d’éligibilité au RSA accessible sur le site internet de la CAF : www.caf.fr, et sur celui de la MSA : www.msa.fr, pour une première estimation de vos droits.

Le fonds départemental d’aide aux jeunes

Les financements du fonds départemental d’aide aux jeunes (FDAJ) sont accordés aux jeunes en difficulté, français ou étrangers en situation de séjour régulier en France, qui connaissent des problèmes d’insertion professionnelle et/ou sociale et résidant dans le département.

Le fonds départemental d’aide aux jeunes a vocation à attribuer :

  • des aides individuelles : secours temporaires pour faire face à des besoins urgents (emploi, formation, mobilité, logement, subsistance, etc.) ; aide financière pour aider à la réalisation d’un projet d’insertion sociale ou professionnelle en complémentarité avec le fonds national d’insertion professionnelle des jeunes (FNIPJ).
  • des aides collectives : elles concernent les actions proposées par des organismes ou des associations et accompagnées par des professionnels de l’animation, du travail social, de la formation professionnelle. Ces actions s’adressent à des groupes de jeunes (18-25 ans révolus) en vue de favoriser leur insertion à partir d’objectifs précis.

Urgence hébergement ou maltraitance

Vous êtes en galère de logement ? La situation est urgente ? Des structures d’accueil spécialisées peuvent vous dépanner. Ces lieux ouverts toute l’année proposent un lit, un repas et des douches.

Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ) est une association française créée en 1969 par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Dans ses locaux, le CIDJ informe les jeunes sur tous les sujets qui les intéressent : métiers, études, stages en entreprise et jobs d’été, bourses, logement étudiant, séjours linguistiques, aide à l’orientation scolaire et professionnelle, formations, alternance, opportunités de partir étudier ou travailler à l’étranger, mise en œuvre de projets, création d’entreprise, santé, vie quotidienne, démarches, etc.

Concernant l’hérbegement, le CIDJ met tout en œuvre pour aider ceux dans le besoin. Il vous renseigne et vous aide dans vos recherches.

Ouverts aux personnes en détresse ou sans abri, les lieux d’hébergement d’urgence vous accueillent pour une durée provisoire. Certains proposent les services de professionnels pour construire un projet durable de réinsertion sociale, voire organisent une prise en charge médico-psychologique.

Tout public se trouvant en difficulté et prioritairement les personnes se trouvant sans hébergement (sauf mineur isolé) peuvent faire appel :

  • au 115 : Ce numéro a pour mission d’informer, d’orienter et d’héberger toute personne qui se retrouve sans hébergement.
  • aux services sociaux des mairies
  • aux Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires (CROUS)
  • à la fondation Abbé Pierre
  • aux Points Accueil et Ecoute Jeunes (PAEJ)
  • aux missions locales
  • aux associations humanitaires
  • Fil Santé Jeunes : 0 800 235 236
  • Croix Rouge écoute : 0 800 858 858

Le 115, un recours en cas d’urgence

Le 115 est un numéro d’urgence à n’utiliser que si vous êtes sans possibilité d’hébergement au moment de l’appel. N’appelez pas le 115 tant que vous disposez encore d’un logement ou êtes logé chez un tiers. Le 115 octroie des places au jour le jour. Il n’y a jamais de réservation.

Mineur en danger : appeler le 119

Au 119 – Allô Enfance en Danger, 45 écoutants soumis au secret professionnel se relaient 24h/24 et 7 jours sur 7 pour répondre aux appels.
Ce numéro national est gratuit depuis un fixe ou un mobile.

Logement

Le logement est bien souvent la part la plus importante d’un budget étudiant. Pour joindre les deux bouts, il est crucial de bien connaitre les aides financières spécifiquement allouées au logement. Ils en existent de différentes sortes : locales ou nationales, publiques ou privées.

Les démarches

Une fois votre appartement trouvé, une priorité : constituer votre dossier pour bénéficier d’une aide au logement versée par la Caisse d’allocation familiale (Caf). Vous touchez l’APL lorsque vous louez un logement conventionné (logement ayant fait l’objet d’une convention entre l’État et le bailleur), l’ALS dans les autres cas (cité U, foyers…).

Les APL/ALS

L’Aide Personnalisée au Logement (APL)

L’APL concerne les personnes qui ont des revenus modestes. Les personnes qui peuvent bénéficier des APL sont :

  • Les locataires, colocataires ou sous-locataires (à condition qu’ils soient déclarés au propriétaire) d’un logement conventionné
  • Les personnes qui résident au sein d’un foyer d’hébergement conventionné

 

L’allocation Logement à caractère Familial (ALF)

Elle est également destinée aux personnes qui ont des revenus modestes. L’ALF concerne :

  • Les locataires, colocataires ou sous-locataires d’un logement meublé ou non et qui n’est pas conventionné
  • Les personnes qui résident en foyer d’hébergement qui n’est pas conventionné

 

L’allocation de logement à caractère social (ALS)

Elle est réservée aux personnes qui ne peuvent bénéficier ni de l’APL, ni de l’ALF.

 

Liens utiles :

Besoin de parler et d’être écouté

Vous avez besoin de parler, de vous confier, des solutions existent.

La Maison Des Adolescents

La Maison des Adolescents de la Nièvre est un lieu convivial dédié à l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des adolescents et de leurs familles.

Vous êtes âgés de 12 à 25 ans ? Vous êtes parents d’adolescents ?
Vous avez besoin de parler ou envie de vous informer… La Maison des Adolescents de la Nièvre vous accueille, avec ou sans rendez vous, de manière anonyme et gratuite.

 

Pour qui ?

  • Les jeunes âgés de 12 à 25 ans, besoin de parler ? d’être écouté ?
  • Les parents, les familles en questionnement au sujet de leur enfant
  • Les professionnels impliqués auprès des adolescents et jeunes adultes

 

Comment ça fonctionne ?

Seul(e) ou accompagné(e), quel que soit le motif de la demande, vous pouvez vous adresser à la Maison des Adolescents de la Nièvre. L’équipe de la M.D.A 58 est à votre écoute et travaille avec un réseau de partenaires.

  • Accueil dans un espace confidentiel, de confiance et gratuit
  • Permanences téléphoniques
  • Entretiens auprès des professionnels
  • Consultation ou entretien spécialisé dans le domaine de la santé, de l’éducatif
  • Participation à des ateliers collectifs
  • Accès aux nouvelles technologies et à de la documentation

 

Une équipe de professionnels :

  • Pédopsychiatre
  • psychologues
  • éducateur spécialisé
  • enseignante spécialisée
  • agent d’accueil
  • directrice adjointe

L’association Pagode

Le dispositif de Veille Sociale permet d’agir en urgence auprès des personnes qui en ont le plus besoin, mais c’est aussi et peut-être surtout un moyen de construire le lien avec les usagers, habituels ou passagers. Il peut être le point de départ pour un contact, un hébergement, une prise en charge, un parcours résidentiel…