Les services d’archives ont été créés suite à la Révolution française pour conserver les papiers de l’Ancien Régime ainsi que ceux des nouvelles institutions.

De nos jours, les Archives départementales conservent toujours ce rôle et constituent donc un service administratif autant que culturel. Elles apportent aux particuliers aussi bien des éléments pour la justification de leurs droits que la possibilité de venir faire des recherches historiques ou personnelles.

En application des lois de décentralisation, les Archives départementales sont une direction du Conseil départemental.

 

Les activités des archives départementales

 

Conseiller et contrôler 

Intervenir en soutien des communes et de tous les services publics (État, collectivités, hôpitaux, notaires…) pour faire des diagnostics, donner des conseils aux élus et aux agents, vérifier l’application des règles en matière d’élimination. En effet, la gestion des archives est soumise au contrôle scientifique et technique de l’État, représenté par le directeur des Archives départementales.

 

Collecter 

Veiller au versement des archives publiques, c’est-à-dire les documents qui proviennent de l’activité de l’État, des collectivités locales, des établissements publics mais aussi des notaires.

Susciter les dons et les dépôts d’archives privées provenant de particuliers, de familles, d’associations et d’entreprises.

 

Conserver 

Assurer la conservation matérielle des archives, constituées le plus souvent de pièces uniques, dans les meilleures conditions, et veiller à la restauration des documents en mauvais état.

 

Classer 

Rendre les archives accessibles au public par un travail de tri et de classement aboutissant à l’élaboration d’instruments de recherche (inventaire, répertoires, fichiers, base de données).

 

Communiquer 

Mettre à la disposition du public, en salle de lecture et sur le site internet, les archives classées.

Les chercheurs et étudiants y trouvent les sources pour leurs travaux historiques, les particuliers et les administrations les documents nécessaires à l’établissement de leurs droits, les généalogistes et amateurs d’histoire locale y puisent les éléments utiles à leurs recherches.

 

Valoriser

Proposer une palette variée d’activités, afin de répondre à une demande plurielle de la part des différents publics (scolaire et associatif) en faisant découvrir, dans un autre cadre que celui de la salle de lecture, les documents conservés aux Archives.

Le service éducatif est animé par un professeur de l’Éducation nationale et une animatrice culturelle. Avec l’appui de différents supports (dossiers pédagogiques, expositions itinérantes…), il montre comment les Nivernais ont vécu les diverses périodes qui ont marqué notre histoire en proposant des séances de travail et des ateliers.

Les Archives départementales organisent également des expositions et des conférences, souvent en partenariat avec différentes institutions et associations culturelles. Elles organisent des visites guidées sur demande et participent aux Journées du Patrimoine.

Contacter les archives départementales

Localisation

Archives

📍 1 rue Charles Roy, 58000 Nevers
📞 03 86 60 68 30

Les Archives départementales de la Nièvre sont installées dans un bâtiment réhabilité en 2013, offrant de meilleures conditions de conservation et de traitement pour les documents, et des espaces répondant aux besoins de ses publics avec une salle de lecture spacieuse, une salle d’expositions et de conférences modulable, ainsi qu’une salle dédiée au service éducatif.

Ce bâtiment, dénommé « Centre des Archives historiques de la Nièvre », abrite également les Archives historiques de la Ville de Nevers, ainsi que le service d’Archives de Nevers Agglomération.

Contacts

Vous pouvez contacter les archives départementales de la Nièvre aux adresses suivantes :

Les Archives départementales ont également développé un site internet, permettant au public de découvrir les différents fonds et de nombreux documents numérisés : http://archives.nievre.fr

Chiffres clés

  • Plus de 20 km linéaires d’archives.
  • Plus de 4 millions de pages numérisées
  • Près de 100 000 lecteurs uniques sur le site internet, chaque année.