Vous êtes jeune et vous avez besoin d’aide, quels sont vos interlocuteurs ?

Les missions locales

Les Missions Locales ont pour objectif d’accueillir, d’informer, d’orienter et d’accompagner les jeunes de 16 à 25 ans en construisant avec eux leur parcours personnalisé vers l’emploi avec la mobilisation des partenaires locaux (centres de formation, associations, etc), des entreprises, des collectivités et de l’État.

Les Missions Locales apportent un appui aux jeunes dans leur recherche d’emploi ainsi que dans leurs démarches :

  • d’orientation
  • d’accès à la formation
  • au logement
  • à la mobilité, à la santé
  • aux droits et à la citoyenneté

Les Missions Locales proposent :

De construire votre projet avec un conseiller

  • un accompagnement personnalisé
  • la découverte des métiers, stages, enquêtes professionnelles…
  • des ateliers découverte métiers
  • une orientation vers des actions permettant de construire son projet

De rechercher une formation avec un conseiller

  • des entretiens réguliers pour vous aider dans vos recherches
  • une orientation vers les centres de formation
  • un accompagnement permettant de vous aider pour vos démarches administratives
  • des aides à la mobilité

De trouver un emploi avec un conseiller

  • des ateliers pour préparer vos entretiens de recrutement
  • une aide pour travailler votre CV et votre lettre de motivation
  • des contacts avec des professionnels
  • des offres d’emploi
  • un accompagnement dans l’emploi

Le Bureau Information et Jeunesse (BIJ)

Le Bureau information jeunesse (BIJ) est ouvert à tous, gratuitement, sans limite d’âge, sur un principe d’anonymat et de non-discrimination selon les principes de la Charte Information Jeunesse. Le BIJ est un lieu d’apprentissage de la citoyenneté et de découverte de l’autonomie.

Un service d’information dans tous les secteurs de la vie quotidienne :

Le BIJ propose une documentation riche, sur tous types de supports, actualisée, vérifiée et présentée de façon adaptée au public jeune. Il est animé par des professionnels qui peuvent accompagner les jeunes dans leurs recherches d’information, tout en offrant la possibilité à ceux qui le souhaitent de faire leurs recherches de façon entièrement autonome.

Un espace de service et d’aide aux démarches :

  • Écrivain public (aide à la rédaction de CV, de lettres de motivation, aide pour remplir les dossiers administratifs)
  • Espace Internet (utilisation gratuite pour rechercher un emploi, s’informer, consulter ses mails et accompagnement dans l’utilisation de l’outil si nécessaire)

Des animations collectives :

  • Mise en place d’ ateliers collectifs auprès de groupes de jeunes sur des thématiques de citoyenneté et de prévention santé : Internet et risques des réseaux sociaux, harcèlement entre pairs, addictions, vie affective et sexuelle, risques auditifs…
  • Intervention directement dans les établissements scolaires et autres structures.

Un Point d’accueil et d’écoute jeunes (PAEJ) :

Conflits familiaux, mal-être, échec-scolaire, conduites à risques, violences, rupture…

Consultez le site internet du BIJ https://www.jeunes-bfc.fr/

Les centres sociaux du département

Les centres sociaux sont implantés au cœur des quartiers, dans les villes et en milieu rural. Ils sont des équipements polyvalents ouverts à tous les habitants, où chacun peut y trouver des activités et des services dans les domaines les plus variés : culture, insertion, loisirs, logement, garde d’enfants, etc.

Qui vient dans un centre social et socioculturel ?

Tout le monde. Sans distinction d’âge, d’appartenance ethnique, religieuse ou culturelle, ni de situation sociale. Cependant, certains centres, selon leur implantation, sont parfois amenés à considérer certains groupes comme prioritaires, parce que plus fragiles, plus démunis, plus menacés : familles monoparentales, personnes âgées, adolescents ou jeunes en difficulté, chômeurs, immigrés. Mais les centres sociaux refusent fortement de devenir des ghettos pour publics en difficulté. On y parle d’abord épanouissement, promotion, citoyenneté. Les portes du centre social sont si souvent ouvertes et pour des causes si diverses (culturelles, ludiques…) que les personnes se sentent préservées dans leur dignité.

Que trouve-t-on dans un centre social et socioculturel ?

De tout. Et cela dépend surtout des caractéristiques de son territoire et des aspirations et initiatives des habitants. Depuis le groupe de scrabble, jusqu’à l’atelier d’insertion qui a généré plusieurs emplois, en passant par les femmes-relais, l’atelier théâtre ou vidéo, l’alphabétisation, les cours de cuisine, l’accès au multimédia, le centre de loisirs sans hébergement, le foyer des jeunes, un atelier de création-couture, un service de proximité, une halte-garderie, la rédaction du journal du quartier, etc.

ℹ Plus d’infos : https://federation58.centres-sociaux.fr/