Des aides existent pour les jeunes qui rencontrent des difficultés d’hébergement ou se retrouvent sans ressources.
N’hésitez pas à prendre contact pour obtenir des informations sur les dispositifs qui existent ou une aide en urgence.

Le RSA Jeune

Vous avez entre 18 et 25 ans ? Vous avez peut-être droit au RSA Jeune !

Quelles conditions ?
Le RSA Jeune est ouvert aux jeunes ayant au moins un enfant à charge né ou à naître ; ou s’ils justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle (ayant travaillé au moins 3 214 heures sur 3 ans soit 2 ans à temps plein dans les 3 dernières années précédant la demande).

Quel montant ?
Le montant du RSA Jeune est établi sur les mêmes bases que le RSA. Il est donc calculé en fonction des revenus et de la situation familiale.
ex : un jeune de moins de 25 ans sans activité et sans autre ressource ayant travaillé 2 ans et épuisé ses droits à l’allocation chômage percevra une allocation de 460 euros par mois.

Où faire une demande RSA et se renseigner ?
Les services de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), ceux de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), des Centres Communaux d’Actions Sociales (CCAS) ainsi que les professionnels des 11 Sites d’Action Médico-Sociale (SAMS) du Conseil départemental de la Nièvre sont à votre disposition pour retirer un formulaire de demande de RSA et vous accompagner pour le compléter.
Trouvers son SAMS le plus proche sur la page Vos interlocuteurs près de chez vous.
Vous pouvez également faire un test d’éligibilité au RSA accessible sur le site internet de la CAF : www.caf.fr, et sur celui de la MSA : www.msa.fr, pour une première estimation de vos droits.

Le fonds départemental d’aide aux jeunes

Les financements du fonds départemental d’aide aux jeunes (FDAJ) sont accordés aux jeunes en difficulté, français ou étrangers en situation de séjour régulier en France, qui connaissent des problèmes d’insertion professionnelle et/ou sociale et résidant dans le département.

Le fonds départemental d’aide aux jeunes a vocation à attribuer :

  • des aides individuelles : secours temporaires pour faire face à des besoins urgents (emploi, formation, mobilité, logement, subsistance, etc.) ; aide financière pour aider à la réalisation d’un projet d’insertion sociale ou professionnelle en complémentarité avec le fonds national d’insertion professionnelle des jeunes (FNIPJ).
  • des aides collectives : elles concernent les actions proposées par des organismes ou des associations et accompagnées par des professionnels de l’animation, du travail social, de la formation professionnelle. Ces actions s’adressent à des groupes de jeunes (18-25 ans révolus) en vue de favoriser leur insertion à partir d’objectifs précis.