Le département de la Nièvre se situe dans le sud-ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté, dans le centre du pays, et doit son nom à la rivière qui le traverse.

Superficie : 6 817 km²
Population : 215 221 (2013)
Capitale : Nevers
Cantons : 17
Communes : 309

Film de présentation de la Nièvre

Film de présentation de la Nièvre, réalisé par le service communication du conseil départemental de la Nièvre

Les cantons

Au sein de chaque département, le canton est l’échelon territorial local intermédiaire entre la commune et l’arrondissement administratif. Depuis mars 2015, la Nièvre est divisée en 17 cantons.

Chaque canton dispose d’un chef-lieu qui lui donne son nom. Il s’agit le plus souvent du plus gros bourg en milieu rural. Les zones urbaines sont quant à elles généralement partagées en plusieurs cantons.
Chaque canton est représenté par deux conseillers (1 homme et 1 femme). L’Assemblée de la Nièvre à partir de fin mars 2015 est composée de 17x2 = 34 Conseillers départementaux.

Les 17 cantons de la Nièvre

1 - Canton de La Charité-sur-Loire
2 - Canton de Château-Chinon
3 - Canton de Clamecy
4 - Canton de Corbigny
5- Canton de Cosne-Cours-sur-Loire
6 - Canton de Decize
7 - Canton de Fourchambault
8 - Canton de Guérigny
9 - Canton de Imphy
10 - Canton de Luzy
11 - Canton de Nevers -1
12 - Canton de Nevers -2
13 - Canton de Nevers -3
14 - Canton de Nevers -4
15 - Canton de Pouilly-sur-Loire
16 - Canton de Saint-Pierre-le-Moûtier
17 - Canton de Varennes-Vauzelles

Consulter et télécharger la carte des cantons de la Nièvre
Consulter et télécharger Les communes de la Nièvre et leurs territoires de rattachement

Les communes de la Nièvre

Les intercommunalités de la Nièvre

La loi NOTRe de 2015 a fait évoluer les schémas départementaux. Une nouvelle organisation intercommunale a ainsi vu le jour.

Les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI)

Les nouvelles intercommunalités de la Nièvre

Au 1er janvier 2017, la Nièvre comptait 309 communes dont 2 communes nouvelles (Beaulieu et Vaux d’Amognes), réparties entre 13 établissements publics de coopération intercommunalité à fiscalité propre.

9 communes nivernaises sont membres d’un EPCI, dont le siège se situe à l’extérieur du Département de la Nièvre et, parmi elles, 2 communes (Dornes et Saint-Parize-en-Viry) sont membres d’une communauté d’agglomération, dont le siège se situe à l’extérieur de la Région Bourgogne-Franche-Comté (Moulins Communauté).

1 commune d’un autre département et d’une autre région que la Bourgogne-Franche-
Comté (La Chapelle-Montlinard) est membre d’un EPCI à fiscalité propre dont le siège se situe dans la Nièvre.

4 communes icaunaises (Coulanges-sur-Yonne, Crain,
Festigny, Lucy-sur-Yonne) pourraient faire partie d’un EPCI nivernais à partir de 2018.

Les intercommunalités nivernaises en chiffres

Consultez l’annuaire complet du territoire

Les pôles d’équilibre territorial et rural et pays

Suite à la loi MAPTAM de 2014, les pays ont été remplacés par les Pôles d’Equilibre Territorial et Rural (PETR).
Les Pays et PETR regroupent des intercommunalités sur des périmètres qui correspondent à des bassins de vie. Dans la Nièvre, on en compte quatre. Les Pays Nivernais Morvan, Nevers Sud Nivernais et Puisaye Forterre (le siège est dans l’Yonne mais plusieurs communes de la Nièvre en font partie) sont passés sous le statut de PETR. Le Pays Bourgogne Nivernaise est resté pour sa part sous statut associatif.

La nouvelle région et la contribution de la Nièvre

A l’issue de la refonte des régions, le Conseil départemental de la Nièvre et l’ensemble de ses élus ont souhaité apporter leur contribution à la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. Qu’il s’agisse d’économie et d’emploi, de culture, de numérique ou bien encore d’enseignement et formation, ce livret est un véritable appel de partenariat commun avec cette nouvelle collectivité regroupant les huit départements de cette grande région.

HAUT