16 - Charente

La Charente est limitrophe, au nord, des départements des Deux-Sèvres et de la Vienne, à l’est, de celui de la Haute-Vienne, au sud-est et au sud de celui de la Dordogne et, enfin, à l’ouest de celui de la Charente-Maritime, département avec lequel il partage la plus grande longueur de ses limites administratives

Les habitants du département sont les Charentais.

Une spécialité : le Cognac
Un film : Le Grand Soir réalisé par Benoît Delépine et Gustave Kervern
Une personnalité : François Mitterrand

Les sites incontournables, visites essentielles & coups de cœur dans la Charente

Site internet : https://www.lacharente.fr/
Réseaux sociaux : Facebook Twitter

17 - Charente-Maritime

Le département de la Charente-Maritime appartient à la Région Nouvelle-Aquitaine, dont il occupe la partie nord-ouest.

Bénéficiant d’une large façade littorale sur sa partie ouest, la Charente-Maritime est limitrophe de cinq départements.

Au nord, elle confine avec la Vendée, au nord-est avec les Deux-Sèvres, à l’est avec la Charente (département avec lequel elle partage la plus grande longueur administrative), au sud-est avec la Dordogne et, au sud avec la Gironde.

Ses habitants sont appelés les Charentais ou Charentais-Maritimes.

Une spécialité : la chaudrée charentaise
Un film : Les Demoiselles de Rochefort réalisé par Jacques Demy
Une personnalité : Pierre Loti

Les sites incontournables, visites essentielles & coups de cœur dans la Charente-Maritime

Site internet : https://la.charente-maritime.fr/
Réseaux sociaux : Facebook Twitter Instagram

19 - Corrèze

Le département est formé de la plus grande partie du Bas-Limousin et doit son nom à la rivière la Corrèze qui en arrose le centre, y a son cours tout entier, et en baigne les deux villes principales, Tulle et Brive.

Il est limitrophe, au nord, des départements de la Haute-Vienne et de la Creuse, à l’est, des départements du Puy-de-Dôme et du Cantal, au sud de celui du Lot et, enfin, à l’ouest de celui de la Dordogne.

Le territoire de la Corrèze fut jadis habité, comme le reste du Limousin, par les Lemovices, peuple gaulois qu’Auguste incorpora dans l’Aquitaine Première.

Le département a été créé à la Révolution française, à partir d’une partie de la province du Limousin.

Ses habitants sont appelés les Corréziens

Une spécialité : La sanguette
Un film : La belle saison réalisé par Catherine Corsini
Une personnalité : Frédéric Lopez

Les sites incontournables, visites essentielles & coups de cœur dans la Corrèze

Site internet : https://www.correze.fr/
Réseaux sociaux : Facebook Twitter Instagram

23 - Creuse

Le département de la Creuse est créé essentiellement à partir de l’ancienne province de la Marche.

Depuis le Moyen Âge, beaucoup d’hommes partent tous les ans dans les grandes villes sur les chantiers du bâtiment pour se faire embaucher comme maçon, charpentier, couvreur…

Les maçons de la Creuse deviennent bâtisseurs de cathédrales ou construisent en 1624 la digue de La Rochelle. Au XIXe siècle, ils participent - notamment comme plâtriers, métier censé être parmi les plus pénibles - à la construction du Paris du baron Haussmann. Initialement temporaire de mars à novembre, l’émigration devient définitive : la Creuse perd la moitié de sa population entre 1850 et 1950. On retrouve dans le livre de Martin Nadaud Mémoires de Léonard, la description de cet exode qui marque si fortement les modes de vie.

Du charbon est exploité par les houillères du bassin d’Ahun-Lavaveix du XVIIe siècle jusqu’en 1969 et à Bosmoreau-les-Mines de 1784 à 1958.

Les habitants de la Creuse sont les Creusois.

Une spécialité : Gâteau creusois
Un film : Tous les matins du monde réalisé par Alain Corneau
Une personnalité : Émile Goué

Les sites incontournables, visites essentielles & coups de cœur dans la Creuse

Site internet : https://www.creuse.fr/
Réseaux sociaux : Facebook Twitter Instagram

24 - Dordogne

Le département de la Dordogne a été sur une partie des anciennes provinces, principalement du Périgord, mais aussi de l’Agenais, de l’Angoumois et du Limousin.

En 1793, les communes de Boisseuilh, Coubjours, Génis, Payzac, Saint-Cyr-les-Champagnes, Saint-Mesmin, Salagnac, Savignac, Saint-Trié et Teillots sont détachées du département de la Corrèze pour être réunies à la Dordogne.

La Dordogne a cédé, en 1793 ou 1794, Cavarc au Lot-et-Garonne.

Le 26 décembre 1794, la commune de Parcoul est détachée de la Charente-Inférieure et réunie à la Dordogne.

En 1819, la commune de Beaurepos est soustraite du département et fusionne avec Souillac dans le Lot.

En septembre 1939, 80 000 Alsaciens originaires du Bas-Rhin, dont 60 000 Strasbourgeois et les habitants de dix-neuf villages du Grand Ried, au sud de Strasbourg, sont évacués vers la Dordogne. En août 1940, l’Alsace étant annexée par l’Allemagne, leur rapatriement est organisé mais 15 000 d’entre eux préfèrent rester en Dordogne.

À partir de l’armistice de juin 1940, le département est divisé en deux : la zone occupée à l’ouest et la zone libre à l’est ; la ligne de démarcation passait approximativement par La Rochebeaucourt, Mareuil, Gout-Rossignol, Cherval, Verteillac, Bertric-Burée, Ribérac, Montpon-Ménestérol, Saint-Martin-de-Gurson, Carsac-de-Gurson, Villefranche-de-Lonchat, Montpeyroux et Lamothe-Montravel. À la suite du débarquement anglo-américain effectué le 8 novembre 1942 en Algérie et au Maroc, les Allemands envahissent la zone libre le 11 novembre et s’installent à Périgueux et Saint-Astier.

Ses habitants sont appelés les Aindinois.es et son chef-lieu est la commune de Bourg-en-Bresse.

Une spécialité : Le pâté de Périgueux
Un film : Les Fauves réalisé par Vincent Mariette
Une personnalité : Pierre Lachambeaudie

Les sites incontournables, visites essentielles & coups de cœur de la Dordogne

Site internet : https://www.dordogne.fr/
Réseaux sociaux : Facebook Twitter

HAUT