Nièvre 2021

La Nièvre, ses ressources, ses habitants, ses valeurs sont à la fois des biens précieux et des atouts forts dans un environnement en permanente évolution.

Le Conseil départemental met en œuvre un projet territorial durable qui s’adresse aux générations actuelles et futures de la Nièvre. Ses élus ont décidé d’engager une démarche stratégique de développement durable pour l’avenir de la Nièvre et des Nivernais dénommée « Nièvre 2021 - Inventons demain... ».

C’est une démarche de progrès à travers des valeurs communes, une approche participative et concertée, un véritable programme d’action politique qui engage à se projeter dans l’avenir, un projet opérationnel et concret, ancré dans le territoire.

Elle s’articule autour de trois axes majeurs :

  • Construire une vision partagée de la Nièvre, un projet global, une stratégie prospective.
  • Engager une dynamique collective pour penser l’avenir du territoire
  • Engager une démarche de progrès face aux dysfonctionnements économiques, sociaux et écologiques

    Pour connaître toutes les étapes de la démarches consultez le document suivant Récapitulatif de la démarche Nièvre 2021

Le rapport de développement durable

La loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010 confère, dans son chapitre VI Article 255, aux régions, aux départements et aux communes et collectivités territoriales de plus 50 000 habitants, d’organiser préalablement au débat d’orientation budgétaire, un débat en matière de développement durable intéressant d’une part le fonctionnement de la collectivité, les politiques qu’elle mène sur son territoire et d’autres part les processus de gouvernance mis en oeuvre par la collectivité pour élaborer, mener et évaluer son action.
Dans la continuité de son engagement en faveur du développement durable, le Département établit et présente ainsi chaque année ses actions dans le rapport de développement durable.
Sans être exhaustif, le rapport développement durable de la collectivité a les finalités suivantes :

  • examiner la contribution de l’activité globale de la collectivité au développement durable,
  • faire des propositions d’amélioration,
  • orienter les choix budgétaires et faire évoluer les pratiques.

Il n’est pas en lien exclusif avec l’agenda 21 d’une collectivité si elle en dispose, mais peut s’inspirer du référentiel des Agendas 21 locaux.

Le rapport de développement durable peut être utilisé comme un outil de valorisation des politiques publiques et d’attractivité du territoire, comme support pour rendre compte aux usagers. En outre il peut aider à replacer des actions dans des politiques globales, leur donner du sens et revisiter les plans et schémas départementaux.

Consultez les rapports de développement durable 2014, 2015 et 2016.

... et aussi

Conseil départemental de la Nièvre

Nièvre 2021

Hôtel du département
2 rue de la Chaumière

Nathalie Pinault
Tel : 03 86 60 58 64
nathalie.pinault@nievre.fr

La méthode Spiral : participation citoyenne

SPIRAL = Sociétal Progress Indicators for responsability of all
C’est une méthode de travail particulièrement innovante proposée pour la mise en œuvre de projets, elle a pour objectif d’améliorer le bien être de tous, et en particulier des habitants. Chacun devient acteur de son propre bien être mais aussi de celui de tous, en mettant en œuvre des actions simples et réalisables par les participants, seuls ou en groupe, pour le présent mais aussi pour l’avenir.


Cette expérimentation, lancée par le ministère du développement durable propose au département ainsi qu’à quelques collectivités en France, un accompagnement pour déployer sur les territoires cette méthode participative.

le slogan de la Nièvre : envie d’agir pour une Nièvre qui vous ressemble ?

Suite à une évaluation de sa politique de développement durable et environnementale « Nièvre 2021 », le Département a choisi de faire appel au CEREMA (Centre d’Etudes et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) pour constituer un volet d’actions innovantes dans le cadre de son renouvellement. Les objectifs étaient de répondre aux préoccupations suivantes :

  • mieux intégrer le développement durable dans les politiques du Département, rendre l’agenda 21 plus transversal,
  • ne pas perdre de vue les principales orientations de Nièvre 2021 dans le prochain agenda 21
  • articuler les démarches des territoires (nouvelles intercommunalités) avec le développement durable et l’agenda 21 départemental,
  • mieux cibler le prochain plan d’actions avec plus de valeur ajoutée,
  • renforcer la communication pour accompagner la mobilisation et la participation de tous,
  • conforter l’équipe et les moyens dédiés au développement durable.

Ainsi, depuis novembre 2016, le Département a mis en place le premier cycle de la méthode spiral en créant une « plate-forme » départementale, de 20 à 30 personnes volontaires (partenaires, d’associations de territoires, d’élus départementaux, d’agents des services du département, d’usagers/habitants) qui se sont réunies et continuent à s’investir une fois/mois et d’utiliser la méthode SPIRAL pour poursuivre le renouvellement de Nièvre 2021. Elle a permis aux participants d’exprimer ce qui fait leur-bien être et leur mal-être dans la Nièvre.

Consultez les résultats du questionnaire à destination des collégiens
Consultez les résultats du questionnaire à destination des adultes

Les actions concrètes

Aujourd’hui, des actions locales sont en train d’être mises en place par les citoyens participants qui le souhaitent, et nous espérons qu’elles voient très prochainement le jour. Ce groupe de citoyens a notamment opté pour « un repas bio accessible à tous », « rapprocher les élus des habitants », « une rencontre des savoir-faire locaux ».
Le département pourra ainsi se positionner plus facilement dans son projet de développement durable territorial avec la participation et l’investissement des Nivernais.

Les prospectives

Cette méthode pourra être utilisée par d’autres organismes, et sa diffusion sur le territoire pourra être animée par le département.
Après la mise en place des actions, le rôle des participants, s’ils le désirent sera de recruter individuellement d’autres personnes pour engager un second cycle avec elles et de faire perdurer, et déployer cette méthode (par thématique ou selon un autre critère).
Pour en savoir plus sur la méthode Spiral https://wikispiral.org/

... et aussi

Conseil départemental de la Nièvre

Cellule Accompagnement et Pilotage
Hôtel du Département
58039 Nevers Cédex

Tel : 03 86 60 58 64
nathalie.pinault@nievre.fr

Les circuits d’alimentation de proximité

Le mieux manger en consommant local est une des préoccupations majeures du Conseil départemental.

Les circuits d’alimentation de proximité, c’est quoi ?

Enfants, personnes âgées ou patients hospitalisés ont, par exemple, la possibilité d’avoir accès à une alimentation de bonne qualité grâce à la restauration collective et la mise en place des circuits d’alimentation de proximité, anciennement appelés "circuits courts".
Ceux-ci visent à mettre en relation les producteurs avec les acteurs de la restauration collective et les rapprocher ainsi des consommateurs, tout en contribuant à la redynamisation des territoires ruraux.

Les actions mises en place ?

Pour promouvoir cette démarche le Département met en œuvre les actions suivantes :

  • Organisation de la semaine du goût dans les collèges
  • Partenariat avec le Centre d’Etudes et de Ressources sur la Diversification (CERD), qui est chargé d’accompagner les structures de restauration collective de la région, afin de former et habituer gestionnaires et cuisiniers à une véritable stratégie d’approvisionnement local
  • Participation au Groupe de Travail Départemental sur les Circuits alimentaires de Proximité (GTD – CAP), afin de s’informer mutuellement sur les actions mises en place sur le territoire nivernais, concernant les circuits alimentaires de proximité.

Consulter ici les projets alimentaires territoriaux (PAT) du département de la Nièvre

A ce jour, 17 collèges et 2 lycées neversois, ainsi que la cuisine des CESARS et le restaurant inter administratif l’AGORA ont passé commande.
Le Conseil Départemental de la Nièvre s’efforce ainsi d’informer d’autres structures de restauration collective afin de se donner des habitudes de travail en commun et d’essayer de trouver ensemble des solutions aux problématiques d’approvisionnements en produits locaux.

... et aussi

Conseil Départemental de la Nièvre

Direction de l’Éducation, Jeunesse, Citoyenneté, Enseignement Supérieur
30, Place des Courlis
58000 NEVERS

Tél : 03 86 93 00 83

La lutte contre le gaspillage alimentaire

Le Conseil départemental de la Nièvre a développé un programme de lutte contre le gaspillage alimentaire depuis début septembre 2016. L’objectif est d’accompagner, sensibiliser et donner des outils aux 27 collèges nivernais pourvus d’une restauration collective pour réduire de 30 % le gaspillage alimentaire dans les établissements.

296 tonnes de déchets (hors déchèteries) produits, par an, dans les collèges, soit 32kg/élève.

Objectif - 30% de gaspillage alimentaire dans les collèges !

Dans le cadre de son plan d’actions 2016-2021, le Département a lancé une démarche globale de développement durable sur l’ensemble des collèges dont la restauration scolaire durable, en soutenant l’approvisionnement de proximité et en luttant contre le gaspillage alimentaire.

Suite à un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) "Gaspillage alimentaire dans les écoles et les collèges" de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le Département a été retenu pour mettre en place un programme de lutte anti-gaspillage dans les collèges nivernais. Le Département a associé l’Éducation Nationale, les équipes des collèges et les collectivités qui sont en charge du traitement et de l’élimination des déchets.

Sur les 30 collèges publics de la Nièvre, 25 sont équipés d’une restauration collective en régie (production et distribution) et 2 uniquement en distribution.
Ce programme de Lutte contre le Gaspillage Alimentaire s’est progressivement développé dans ces collèges depuis septembre 2016 et se décline en :

  • des opérations de sensibilisation et de communication du personnel de restauration, des gestionnaires et des élèves sur les enjeux du gaspillage alimentaire et de l’alimentation durable,
  • des campagnes de pesées des bio-déchets sur une semaine soit 4 jours ouvrés,
  • une restitution de ces pesées en ateliers de concertation,
  • l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’action personnalisés à chaque collège avec des opérations de sensibilisation/communication et des investissements pour optimiser les outils de lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • un accompagnement des collèges pour développer l’approvisionnement en circuit court et de proximité.

A l’issue de la campagne de pesées qui a été réalisée dans l’ensemble des collèges, chaque établissement s’est vu proposer l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’actions personnalisés.
Le 24 mai 2017, le Conseil départemental a réuni les équipes de direction et les équipes de cuisine des collèges et les collectivités en charge des déchets pour procéder à une demi-journée de restitution du bilan sur le gaspillage alimentaire dans les collèges. Ce moment a été l’occasion de réaliser la présentation de la liste des outils destinés à lutter contre le gaspillage alimentaire et de procéder à la démonstration et remise de matériels :

Désormais, se sensibiliser aux enjeux du gaspillage alimentaire et de l’alimentation durable est un jeu d’enfants !

... et aussi

Conseil départemental de la Nièvre

Direction de l’éducation et de la citoyenneté
Service des collèges

30 Place des Courlis
58 000 Nevers
Tel : 03 86 93 00 83

Direction du développement territorial
Service patrimoine naturel, environnement et transition écologique

Hôtel du Département
58039 Nevers Cédex
Tel : 03 86 60 58 79

La gestion de l’eau

Le service de l’Eau, chargé de mettre en application la politique de l’eau du Conseil départemental, remplit plusieurs missions dont celle de l’assainissement des eaux usées (autrement appelées "eaux domestiques").


Les eaux usées proviennent des activités humaines. Elles sont considérées comme domestiques lorsqu’il s’agit des rejets d’eaux utilisées dans les habitations.
Ces eaux usées domestiques se composent d’eaux ménagères (cuisines, salles de bain, machines à laver) et d’eaux vannes (toilettes). Les premières contiennent notamment des graisses et détergents, les secondes des matières fécales et azotées.
En France, la quantité quotidienne moyenne d’eau usée domestique rejetée est de 120 litres par habitant. Dans la Nièvre, elle varie plutôt de 75 à 100 litres par habitant en fonction du type d’habitat (rural/urbain).

Pourquoi épurer les eaux usées domestiques ?

Le milieu naturel possède un pouvoir épurateur naturel. Cependant, la pollution que nous rejetons quotidiennement est trop importante et ne peut être absorbée. Il est donc indispensable d’agir afin de protéger nos cours d’eau et nos eaux souterraines. Aussi, avant rejet, l’assainissement ou épuration consiste à collecter, transporter et traiter les eaux usées domestiques.
L’objectif est de dépolluer suffisamment les eaux usées afin que leurs rejets ne dégradent pas le milieu naturel et ne portent pas atteinte à la salubrité publique.

Qui gère les eaux usées domestiques ?

Il existe deux sortes d’assainissement :

  • Soit les eaux usées d’un ensemble d’habitations sont rejetées dans un système de collecte pour arriver à un dispositif de traitement commun, il s’agit de l’assainissement collectif, plutôt pour un habitat dense. Il est de la responsabilité de la commune ou d’un groupement de communes.
  • Soit chaque habitation possède son propre système d’assainissement, on parle alors d’assainissement non collectif, également appelé assainissement individuel ou autonome, plutôt en milieu rural. Dans ce cas, le propriétaire est responsable du fonctionnement et de l’entretien de son système. Les communes ou leurs groupements doivent assurer un service de contrôle des installations.

Les collectivités ont l’obligation de délimiter les zones de leur territoire qui relèvent de l’assainissement collectif et celles qui relèvent de l’assainissement non collectif.

  • La Nièvre compte environ 123 000 logements
  • 59% relèvent de l’assainissement collectif
  • 41% de l’assainissement non collectif.

La loi NOTRe ( Nouvelle Organisation Territoriale de la République) transfère la compétence « assainissement » à titre obligatoire, à partir du 1er janvier 2020, des communes vers les communautés de communes et d’agglomération.

Actions du Conseil départemental de la Nièvre

Le Conseil départemental assure dans le domaine de l’assainissement (collectif et non collectif) :

  • une assistance technique auprès des collectivités : communes et Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI),
  • une aide financière en fonction de certains critères, un recueil des données.

... et aussi

Conseil départemental de la Nièvre

Le Service de l’eau (SDE)

14 Bis Rue Jeanne d’Arc
58039 NEVERS Cedex
Tel : 03 86 71 81 20

sde@cg58.fr

3 rue du Sort
58000 Nevers

Tel : 03 86 60 58 79

HAUT