La tournée d’alimentation culturelle

La tournée reprend du service cet été, sous l’oeil complice de Jean Bojko, qui nous a quitté cet hiver. Jean, en cherchant sans cesse à insérer le théâtre dans l’espace public, avait créé cette "oeuvre" des 2011, au sein du Téatr’éprouvette.

C’est aujourd’hui la collectivité départementale qui est aux commandes du camion, avec Rosemay Lejay, votre épicière culturelle. Une maniere d’affirmer la culture comme nourriture pour grandir en humanité.

4 tournées
108 représentations
24 lieux de rencontre dont 4 nouveaux :
Marigny-sur-Yonne
Saint-Martin-du-Puy,
Larochemillay,
Saxi-Bourdon
Tous les jeudis et vendredis



L’itinérance

Ce concept de l’itinérance culturelle existe depuis longtemps au sein du département de la Nièvre. En effet, depuis 40 ans, les véhicules du Conseil départemental - Bibliobus notamment - sillonnent la Nièvre. A ses propres camions, il faut ajouter les véhicules de structures associées qui dans les domaines de la diffusion cinématographique ou de l’enseignement des arts contribuent à offrir un service culturel de proximité.

C’est pour creuser ce sillon tout en re-questionnant les formes d’action culturelle actuellement en vigueur que le Conseil départemental s’est engagé dans cette tournée.
Ainsi, sur le modèle des commerçants ambulants se déplaçant de village en hameau, le camion transporte sur les routes de la Nièvre des productions artistiques et intellectuelles de qualité. Le spectacle d’une vingtaine de minutes est joué 6 fois par jour à raison de deux jours par semaine durant les mois de juillet et août.

Cette itinérance permet de travailler la relation culture / environnement /société, de rencontrer les Nivernais sur leurs territoires de vie et d’entendre leurs paroles.
Cette expérimentation favorise la recherche de formes nouvelles d’action culturelle basées sur la proximité, l’échange, la démystification de l’acteur culturel et la valorisation du spectateur. Chemin faisant elle conduit le Conseil départemental à s’interroger sur sa mission en la matière, sur les formes d’actions à soutenir et à privilégier pour que la Nièvre devienne davantage encore la Bourgogne de la culture vivante.

Des « lieux de rencontre » inattendus

Parce que l’homme ne se nourrit pas seulement de pain, il s’agit de « livrer » la culture comme tout autre produit alimentaire à domicile, au plus près des habitants et de provoquer ainsi une réflexion sur ce qui est nécessaire à la croissance des communautés humaines.

Les « spectacles » sont accueillis dans un jardin, une place, une cour de ferme (voire une stabulation en cas de mauvais temps !), favorisant ainsi un sentiment de sécurité propice à la rencontre avec l’artiste. Les lieux de la tournée sont repérés et annoncés par la pose d’un panneau.

Les maîtres mots sont accueil et partage. À l’heure prévue pour le passage, les personnes se regroupent : invités, voisins, mais aussi touristes, curieux qui passaient par là, habitués de la tournée qui se demandent sur quelles découvertes vont s’ouvrir les portes du camion.

À l’issue du spectacle, la conversation s’engage entre les artistes du jour et les personnes mais aussi entre les personnes elles-mêmes : se recrée du lien autour de quelques « spécialités maison » et d’un rafraîchissement : à la campagne on a le sens du « bien recevoir ».

L’éclectisme et la surprise dans la programmation

La porte du camion coulisse laissant apparaître la « promotion du jour ». Personne ne sait à l’avance ce qu’il vient voir. Les personnes sont donc en situation d’ouverture, d’accueil par opposition au choix que l’on peut opérer à priori lorsque la programmation est connue. La « secret de la programmation » favorise donc des rencontres improbables entre des personnes et des propositions artistiques ou intellectuelles. C’est bien au service de cette relation que travaille la Tournée.
Les intervenants / artistes s’engagent à relever le défi de la représentation au plus près des habitants, dans des conditions pas toujours optimales (condition météorologique, présence du public aléatoire, fréquence des représentations dans la journée…).

L’itinérance est faite de rencontres, de coups de cœur et d’échanges. Et à voir la fidélité des accueillants et des artistes, avec des curieux plus nombreux chaque année, il faut croire que transmettre du bonheur au public est un rêve partagé.

Alors, avec une programmation surprise que chacun découvre sur place… musique, danse, conférence, la camionnette vous invite à oser et à prendre un risque : celui d’être curieux le temps d’un partage !
Aucune porte à ouvrir, aucune barrière à franchir, chacun est le bienvenu à chacune des propositions artistiques que réserve la camionnette.

L’échappée lecture - prix de littérature jeunesse

La Bibliothèque de la Nièvre, service du conseil départemental, organise, en partenariat avec les bibliothèques du département, L’échappée lecture, prix de littérature jeunesse qui permet d’élire le livre préféré des jeunes nivernais.

L’échappée lecture est un prix départemental, il est relayé sur tout le territoire par les bibliothèques partenaires qui le proposent à leurs lecteurs en lecture individuelle ou en partenariat avec des classes, Relais assistant(e)s maternel(e)s, centres de loisirs…

L’échappée lecture 2018 se déroulera du 1er juin au 30 novembre 2018.

Quel public est concerné ?

Ce prix ouvert à tous se décline en cinq catégories, des tout-petits aux grands adolescents :

  • les petits voyageurs (moins de 4 ans)
  • les aventuriers (4-7 ans)
  • les explorateurs (7-10 ans)
  • les nomades (10-13 ans)
  • les baroudeurs (à partir de 13 ans)

La sélection 2018

En leur proposant des livres récents, sélectionnés pour leur qualité éditoriale, notre comité de pilotage composé de bibliothécaires, d’enseignants et de libraires, a pour ambition d’éveiller la curiosité des enfants et de leur faire découvrir la richesse et la grande diversité des lectures qui s’offrent à eux.
Dans chaque sélection les différents genres littéraires sont représentés : albums, romans, BD, documentaires.
Les lecteurs sont invités à lire les 8 titres sélectionnés dans leur catégorie et à élire leur livre préféré. Les titres ayant reçu le plus de suffrages sont élus lauréats.
Participer à ce prix est également pour les jeunes un moyen de développer leur esprit critique et de les impliquer dans une démarche citoyenne en exprimant leur choix par un vote.

Comment s’inscrire ?

  • Cas n°1 :
    La bibliothèque de votre commune participe à L’échappée lecture 2018 :

    Vous devez inscrire votre structure auprès de cette bibliothèque. C’est elle qui sera votre interlocuteur tout au long du déroulement du prix.
    C’est elle qui pourra vous prêter la(les) série(s) de livres et qui vous remettra les passeports lecteurs et les bulletins de vote, ainsi que les supports de communication de l’opération (affiche, règlement, marque-pages…).
    C’est en collaboration avec la(le) bibliothécaire que vous choisirez la catégorie dans laquelle votre groupe participera.
  • Cas n°2 :
    Il n’y a pas de bibliothèque dans votre commune, ou elle ne participe pas à L’échappée lecture :

    Vous pouvez vous inscrire directement auprès de la Bibliothèque de la Nièvre, par mail : monique.couval@nievre.fr ou par téléphone 03 86 71 69 62.

Consulter et télécharger le règlement de l’ÉCHAPPÉE LECTURE 2018

... et aussi

Bibliothèque de la Nièvre

20, rue du 8 mai 1945
58640 Varennes-Vauzelles
Tel : 03 86 71 69 60

bibliotheque@nievre.fr

Exposition photographique "Inventeurs de Nièvre"

« Inventeurs de Nièvre » : l’ exposition photo à ciel ouvert du Conseil départemental

Après la thématique des métiers d’art, ces 32 nouveaux panneaux sont dédiés à celles et ceux qui innovent et inventent la Nièvre de demain. Les images sont traitées sous l’angle du portrait, avec comme ambition de montrer la valeur ajoutée de l’humain dans nos territoires.

Dans le monde des inventeurs -ou des précurseurs-, il y a ceux qui débutent, se lancent avec leur première idée et ceux qui n’arrêtent pas d’inventer et de créer, ceux qui ne cessent d’améliorer leur invention...

Qu’ils évoluent dans les domaines économique, agricole, commercial, social, culturel, sportif, ces femmes et ces hommes qui habitent la Nièvre en font toute sa richesse.

Cette exposition est une façon de leur rendre hommage, pour leur manière de rendre la Nièvre plus créative, plus innovante, plus solidaire, plus gourmande, plus performante... Et de donner des raisons supplémentaires à chaque Nivernais(e) de se montrer plus fier(e) de son Département.

La Cité du mot à La Charité sur Loire

Déjà Ville du livre, La Charité-sur-Loire se veut être également celle du mot. Autour d’un projet mené par le Centre culturel de rencontre "Prieuré de La Charité, Cité du mot", des expositions, séminaires et autres rencontres ponctuent la vie charitoise en mettant le mot et l’écrit au cœur d’actions et de préoccupations.

Depuis 2001, le prieuré de La Charité est l’objet d’un vaste chantier de restauration, les différents espaces sont peu à peu rendus au public qui les découvre avec émerveillement.

La Cité du mot est un centre culturel de rencontre. Son principal objectif est de développer, au sein du prieuré clunisien de La Charité, une action culturelle dans ce domaine peu exploré : résidences d’artistes, créations, colloques, expositions, accueil des visiteurs, actions pédagogique.
La ville de La Charité-sur-Loire a signé une convention avec la Fondation du patrimoine pour soutenir le projet de restauration de la toiture de l’église Notre-Dame.

Un festival original !

Parce que La Charité-sur-Loire regroupe une quinzaine de libraires, bouquinistes et artisans des métiers du livre, et parce qu’existait déjà une programmation d’évènements autour du livre et de la littérature, il a paru naturel et prometteur aux fondateurs de l’association Mot-et-MOTS de créer là le premier Festival du mot avec l’idée que livres et mots trouveraient naturellement des intérêts communs.

Depuis douze ans, le Festival accueille artistes, écrivains, poètes, chercheurs et médiateurs avec le souci permanent de permettre à chacun, quel que soit son âge, d’aller à sa guise butiner dans le programme pour mieux s’amuser avec les mots.

Depuis douze ans, la diversité des genres et des formes artistiques proposées (expositions, spectacles, projections, animations, rencontres, conférences…) a permis chaque année de rassembler plusieurs milliers de spectateurs.

Ni salon du livre, ni course à la lecture de textes, ni rassemblement d’auteurs, le Festival du Mot défend un parti pris : faire vibrer les mots pour mieux réfléchir à leur magie et leurs pouvoirs sans jamais succomber à la tentation de ne s’adresser qu’à ceux qui les manient avec aisance ou s’en jouent avec talent. Dans cette optique, chaque édition du Festival s’est accompagnée tout au long de l’année d’ateliers d’initiation, d’échange et de découverte (dans les établissements scolaires, centres sociaux, centres de soins etc.), favorisant l’éveil au fabuleux domaine des mots. L’ambition des organisateurs est de mêler rire et sens, pédagogie et ludisme, rêve et regard concret sur le monde.

La création contemporaine, les vitraux : œuvre du new-yorkais Christopher Wool


Après plus de 10 années consacrées à restaurer le prieuré, la création contemporaine s’est invitée en ses murs et le XXIè siècle apporte sa touche au monument. Fin 2012, les vitraux de la salle capitulaire et de la salle Mérimée sont inaugurés.
L’art du vitrail est une première pour Christopher Wool, artiste New-Yorkais, qui depuis plus de 30 ans, s’est entièrement consacré à la peinture, à son espace et à ses spécificités, à sa capacité unique à rendre compte du réel. L’invitation qui lui a été faite de créer des vitraux pour la salle capitulaire du Prieuré impliquait nécessairement une véritable nouveauté, un défi !
Les talents de l’artiste new-yorkais ont été associés à la compétence et au savoir-faire de Pierre-Alain Parot, maître verrier bourguignon, dont l’écoute, sa curiosité et sa patience ont immédiatement créé les conditions idéales pour que l’artiste puisse librement explorer les possibilités et les défis qui s’ouvraient à lui.
La question de la transparence du support, qui de fait inverse la donne de la toile, support opaque sur laquelle la matière s’ajoute, s’est rapidement posée à l’artiste. Toute tentative de poser un geste pictural opacifiait le verre. Après plusieurs mois de réflexion que le plomb, utilisé pour assembler les morceaux d’un vitrail, est apparu comme un outil possible. Le premier croquis que Pierre-Alain Parot a transposé s’étant avéré convaincant en termes de rythme et de composition, la piste du plomb a donc été retenue.

Découvrez les trésors cachés ou de plein air de la ville de la Charité-sur-Loire

... et aussi

Office de tourisme de La Charité-sur-Loire

5 Place Sainte-Croix
58400 La Charité-sur-Loire
Tel : 03 86 70 15 06
Contacter l’office de tourisme de La Charité-sur-Loire
Horaires d’ouverture
D’avril à septembre : tous les jours de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30
En octobre, novembre et mars : du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h
De décembre à février, permanence téléphonique, du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h, accueil touristique fermé au public (fermeture des services pendant les vacances de Noël)

Mairie de La Charité-sur-Loire

Place du Général de Gaulle
58400 La Charité-sur-Loire
Tel : 03 86 70 16 12
mairie@lacharitesurloire.fr

HAUT