Sortir dans la Nièvre

Sortir dans la Nièvre

Exposition au musée Forges et Marines à Guerigny

Choses vues : brise de mer à Guérigny

du 8 juillet au 16 septembre 2018, tous les jours sauf le mardi de 14h30 à 18h30

Evidemment, quand on apprend que l’exposition estivale organisée par les Amis du Vieux Guérigny est consacrée aux phares, on se dit d’abord : "Des phares ? Dans un département aussi peu maritime que la Nièvre, pourquoi des phares ?"

En fait, il y a toute sorte de raisons qui tiennent aux liens que Guérigny avait jadis avec la Marine, mais la principale est que l’exposition vaudrait la peine d’être vue n’importe où ; elle trouve d’autant mieux sa place dans le site prestigieux de la cité des Forges Royales. Beaux bâtiments, grands arbres, un bief où l’eau chante sa chanson fraîche même par temps de canicule, et ce monument de la métallurgie qu’est le grand marteau-pilon de cinq tonnes : l’endroit, plein d’attraits, mérite tous les efforts que lui consacrent la municipalité et l’association des Amis du vieux Guérigny.
Mais revenons aux phares. C’est fou tout ce qu’on ne sait pas sur les phares, et tout ce que l’exposition permet d’apprendre, mieux, de comprendre. Impossible d’expliquer rapidement par quelle composition de loupes et d’anneaux de verre disposés en lames de stores on obtient le puissant faisceau lumineux capable de transpercer les brumes de mer. Mais quand on les voit, on est saisi par la simplicité, l’évidence, la beauté et l’ingéniosité de cet assemblage qui donne à chaque phare son signal particulier, aussi identifiable qu’une voix dans la nuit. Si la poésie fait sentir les mystérieuses correspondances qui structurent l’univers physique, ces lentilles de Fresnel sont des objets poétiques autant que des réussites technologiques, et comme il est rare qu’on ait l’occasion de voir, de ses yeux voir, des choses puissamment originales, il faut saisir l’occasion, aller à Guérigny - et emmener les enfants.
Pourquoi les phares encore ? Parce qu’ils parlent à l’imagination. En cela aussi, l’exposition est une réussite. Quand on voit la reconstitution d’un poste de gardien, on ne peut que se demander comment faisaient ces condamnés à l’enfer des phares de pleine mer, contraints de vivre comme une princesse de conte dans une étroite tourelle, sous la rotation obsédante d’un rayon lumineux, sans autre espoir que le purgatoire - un phare proche de la côte - en attendant le paradis d’un phare de terre ferme. A quoi pensaient-ils, dans cette solitude qui durait des semaines, avec comme seule distraction une vue à 360° sur les tempêtes ? Quelle vocation d’ermite, quel goût de la mer et du vent les appelaient sur des récifs désolés, sinon l’abnégation et l’esprit d’aventure, pour que brille dans la nuit du grand large une lumière humaine ?

Corinne Bouchard, conseillère départementale du canton de Guérigny

Sceni qua non - La Nivernaise de cinéma -

Les films à l’affiche ce mois d’août


Au Charbon : au programme


L’ agenda de la Maison de la Culture Nevers Agglomération


Théâtre des Forges royales


Le musée de la faïence et des beaux arts de Nevers


Mai 68 s’affiche 2 juillet-22décembre


Centre d’Art Contemporain de Pougues-les-Eaux

DU 9 JUIN AU 26 AOÛT 2018
TRAVERSÉE DES ÉTATS - STÉPHANIE SAADÉ


La transverse, Scène Ouverte aux Arts Publics

HAUT