Déficit en eau, en attendant les pluies ...

23 novembre 2018
Déficit en eau, en attendant les pluies ...

La Nièvre, comme une grande partie de la France, connaît toujours un problème de manque d’eau.

La situation hydrologique

Le niveau des pluies est très déficitaire depuis le début du mois de juin. La période de canicule de l’été avait par ailleurs aggravé la situation. Les quelques pluies et neiges d’automne ne sont pas suffisantes pour un retour à une situation normale.
Le débit des cours d’eau est toujours très faible. Le niveau des nappes continue de baisser.
La situation est disparate en fonction des secteurs. L’arrêté préfectoral daté du 21 novembre classe 37 communes en "alerte renforcée", 119 communes en "alerte" et 48 communes en "vigilance".

Les restrictions d’usage de l’eau

Des restrictions d’usage s’appliquent pour des usages au quotidien, pour l’irrigation, pour les usages industriels, pour la navigation ainsi que pour la gestion des plans d’eau.
Sur les secteurs en "alerte" et en "alerte renforcée" certains usages sont interdits ou réglementés : lavage des allées et façades, des véhicules, arrosages, lavages de voiries, etc. La vidange des plans d’eau est également très réglementée.

Consulter l’arrêté préfectoral du 21 novembre 2018 portant sur la limitation des usages de l’eau

Carte de vigilance sur les restriction d’eau du 21 novembre 2018

Ce découpage de la Nièvre avec une cartographie des niveaux de restriction est lié à la situation des cours d’eau. Ces derniers, soutenus par des barrages demeurent relativement épargnés. Le débit de la Loire est ainsi maintenu avec la vidange de la retenue de Villerest. Celui de l’Allier par le barrage de Naussac et le débit de l’Yonne par le barrage de Pannecière.

Quel que soit le lieu où nous demeurons nous devons prendre conscience de la richesse que représente la ressource en eau et de sa fragilité. Notre premier geste, au quotidien, est de limiter - autant que possible - notre consommation d’eau.

Pour mieux connaître, chacun peut s’informer sur les sites publics. Signalons notamment le bulletin hydrologique mensuel de la DREAL Bourgogne Franche Comté. Celui d’octobre 2018 montre bien l’ampleur de la sécheresse particulièrement forte sur l’est de la région.

Consulter le bulletin de situation hydrologique de la DREAL

HAUT